Language   

Bêtise de la guerre

Victor Hugo
Language: French

List of versions



‎[1872]‎
Dalla raccolta poetica “L'Année terrible”.‎
Musica del compositore e direttore corale canadese ‎‎Larry Nickel, dalla sua opera forse più famosa, il ‎‎“Requiem for Peace” composto nel 2006 (e che verrà eseguito a Torino il prossimo anno ‎nell’ambito del festival Europa Cantat XVIII).‎

requiem nickel
Victor Hugo



Poesia che Hugo scrisse sui terribili eventi del 1870/71, la disastrosa guerra contro la Prussia, con la ‎disfatta di Napoleone III a Sedan, la proclamazione della Repubblica e la nascita della Comune a ‎Parigi, l’assedio tedesco alla capitale, la sua caduta, l’armistizio con Bismarck e la “restaurazione ‎dell’ordine” con la repressione dei comunardi che culminò ne La semaine sanglante…‎
Ouvrière sans yeux, Pénélope imbécile,‎
Berceuse du chaos où le néant oscille,‎
Guerre, ô guerre occupée au choc des escadrons,‎
Toute pleine du bruit furieux des clairons,‎
O buveuse de sang, qui, farouche, flétrie,‎
Hideuse, entraîne l'homme en cette ivrognerie,‎
Nuée où le destin se déforme, où Dieu fuit,‎
Où flotte une clarté plus noire que la nuit,‎
Folle immense, de vent et de foudres armée,‎
A quoi sers-tu, géante, à quoi sers-tu, fumée,‎
Si tes écroulements reconstruisent le mal,‎
Si pour le bestial tu chasses l'animal,‎
Si tu ne sais, dans l'ombre où ton hasard se vautre,‎
Défaire un empereur que pour en faire un autre ?‎

Contributed by Bartleby - 2011/11/9 - 12:36



Language: English

Traduzione inglese dal Requiem For Peace ‎di Larry Nickel.‎
THE STUPIDITY OF WAR

Servant without eyes, childish Penelope,‎
Cradle where newborn Chaos rocks,‎
War, oh war,‎
who busies herself with the clash of troops,‎
Filled with the furious blasts of trumpets,‎
Oh drinker of blood, who - fierce, shriveled,‎
hideous -drags man along in her drunkenness;‎
‎(Hidden where fate is disfigured, where God flees‎
Or where reasoning hovers, darker than the night)‎
Gigantic folly, armed with wind and lightning,‎
What use are you, Monster? What use are you, Smoky One?‎
What if your destruction reconstructs evil,‎
What if in your blood lust, you seek the animal in us all
What if you don't know, within the shadows
where your opportunity grovels,‎
How to bring down an emperor
without creating another?‎

Contributed by Bartleby - 2011/11/9 - 12:37


Secondo le nostre convenzioni non sarebbe meglio attribuirla al compositore della musica (Larry Nickel)? Ad esempio, La prière [including Il n'y a pas d'amour heureux and Preghiera in gennaio] non è attribuita a Francis Jammes.

Lorenzo - 2011/11/9 - 13:20


Ciao Lorenzo,

non credo perchè non si tratta di una canzone ma di una poesia per cui poi, ad oltre cen'tanni di distanza, un compositore (più o meno noto) ha composto una musica...
Sennò allora dovremmo attribuire le poesie di Owen o di Auden o addirittura dei grandi poeti cinesi di 1300 anni fa a compositori moderni dai nomi spesso del tutto sconosciuti...

Bartleby - 2011/11/9 - 15:22


Bonne question Lorenzo ! Je me la pose souvent et s'agissant de texte en premier – comme Marco Valdo M.I., Victor Hugo n'était pas musicien, mais il précédait Larry Nickel d'au moins un siècle. Disons que pour Victor Hugo comme pour Marco Valdo M.I., les musiciens sont en retard.

Évidemment quand Ferré chante Baudelaire, Rimbaud, Verlaine, Villon ou Rutebeuf, que dire quand il chante Monsieur William, chanson de Jean-Roger Caussimon ou par Philippe Léotard, ou Phlippe Clay ou Serge Gainsbourg, ou Barbara, ou Les Frères Jacques, ou plus récemment Jacki Feydi,

Quand Brassens chante Hugo, Aragon, Jammes, Pol ou Fort... etc, les exemples ne manquent ni en français, ni en italien, ni en n'importe quelle langue – par exemple, Fabrizio De André chantant Edgar Lee Masters... On reprend ici sous le nom du chanteur...
Mais le Chant des Canuts est incontestablement de Bruant, quand l'interprétation la plus courante est celle d'Yves Montand... Que dire des chansons renseignées sous le nom d'un interprète, quand elles ont été chantées par plusieurs... Ne doit-on pas attribuer à Francis Blanche Le général à vendre, à Robert Marcy, La Queue du Chat, à Vian, le Déserteur... même s'il fut chanté par d'autres.

Bref, on n'a pas de bonne solution...

Sauf que, Marco Valdo M.I., qui écrit les textes, pense qu'il vaut toujours mieux attribuer la chanson à son auteur... Même si, dans un site comme les CCG, on peut imaginer plusieurs entrées pour une même chanson, mais ça, c'est pour ta pomme....


Cordial
Lucien Lane

Lucien Lane - 2011/11/9 - 16:49


E' un problema, questo, che io mi ritrovo ad ogni passo con i greci, i cui musicisti hanno fatto man bassa dei loro poeti, da Saffo a Kornaros a Solomos,e via dicendo. All'inizio la collaborazione nacque tra musicisti viventi con poeti viventi, ma ora si pesca ovunque. E infatti le nostre canzoni greche qui sono ordinate un po' troppo a caso: a volte compaiono sotto il nome dell'interprete, a volte del musicista e a volte, ma meno spesso, sotto quello del poeta. Bisognerebbe che lo staff desse una indicazione comune. Se non c'è l'anarchia...

Gian Piero Testa - 2011/11/9 - 22:42


Tant qu'à faire avec cette Queue du Chat, voici pour la bonne bouche le texte de Robert Marcy.

Et un modèle de présentation où l'on indique l'auteur effectif de la chanson et en annexe les interprètes. Comme je l'avais déjà suggéré, l'informatique devrait permettre plusieurs entrées pour une même chanson... Mais que diable, rendons aux auteurs ce qui leur revient... Afin qu'on si retrouve...

Message personnel pour Gian Piero Testa : Vive l'Anarchie !

Lucien Lane

La Queue du Chat
Chanson française – La Queue du Chat - Robert Marcy – 1948

Interprètes : Les Frères Jacques

Le médium était concentré
L'assistance était convulsée
La table soudain, a remué
Et l'esprit frappeur a frappé

Ce n'est que le petit bout de la queue du chat
Qui vous électrise
Ce n'est que le petit bout de la queue du chat
Qui a fait ce bruit là
Non l'esprit n'est pas encore là
Unissons nos fluides
Et recommençons nos ébats
Que le chat gâcha.

Puis un souffle étrange a passé
Une ombre au mur s'est profilée
L'assistance s'est mise à trembler
Mais le médium a déclaré...

Ce n'est que le petit bout de la queue du chat
Qui vous électrise
Ce n'est que le petit bout de la queue du chat
Qui passait par là.
Non l'esprit n'est pas encore là
Unissons nos fluides
Et recommençons nos ébats
Que le chat gâcha.

Alors en rond on se remit
Et puis on attendit l'esprit
Quand une dame poussa un cri
En disant je le sens c'est lui

Ce n'est que le petit bout de la queue du chat
Qui vous électrise
Ce n'est que le petit bout de la queue du chat
Que pensiez-vous là
L'esprit ne vous aurait pas fait ça
Vous n'avez pas de fluide
Le médium alors se fâcha
Et chassa le chat

Une voix dit miaou me voilà
Quelle drôle de surprise
Car l'esprit s'était caché là
Dans la queue du... dans la queue du... dans la queue du chat.

Lucien Lane - 2011/11/10 - 08:47


Secondo me, essendo questo un sito di canzoni, una canzone dovrebbe essere associata al cantante che abitualmente la canta, e non al poeta che l'ha scritta, anche se è tratta da o era originariamente una poesia.

Rudy - 2011/11/13 - 15:14


Certo! Ha ragione Rudy. Se vado a un negozio di dischi cosa chiedo? Victor Hugò? Quello va bene se vado in libreria.

Luciano - 2011/11/13 - 21:13



Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org