Lingua   

Les Jeux Olympiques de Sachsenhausen près de Berlin

Marco Valdo M.I.
Lingua: Francese



C'était l'année des Jeux Olympiques
Chez nous, à Berlin, près de Marzahn
Alors, ils inventèrent le fléau tzigane
Les races inférieures et toute cette politique.
Sans bruit, ils raflèrent tous les Tziganes
Pour construire des Zigeunerlagers et en avant la musique
Ils reprirent la Rhénanie sur un air de guerre.
Et à tous , ils imposèrent l'adhésion aux lubies de Hitler


À la veille des Jeux olympiques
Nous, socialo-communistes, anarchistes, politiques
Triangles rouges au camp du chant des marais,
Les vrais tourbiers de la nation germanique
Les ennemis du peuple, comme il disait
Nous les internés du camp d'Esterwegen,
Optimistes – en avant la musique, nous on espérait une libération.
On eut les Jeux olympiques de Sachsenhausen


À Sachsenhausen près de Berlin
Sur trente hectares pas un de moins
En guise de compétition, de nos mains
Nous les tourbiers de la nation,
On construisait notre camp de concentration.
En guise de compétition, de nos mains
Sur trente hectares, pas un de moins
À Sachsenhausen près de Berlin.


À Berlin près de Sachsenhausen
Aux portes de notre camp de concentration
S'affrontaient pacifiquement d'autres champions
Devant les touristes venus de toutes les nations
À cent mille pour voir défiler les jeunesses hitlériennes
À cent mille pour écouter la marche wagnérienne
À cent mille bras tendu pour saluer le grand aryen.
À Berlin près de Sachsenhausen


À la fin des Jeux olympiques
Nous, socialo-communistes, anarchistes, politiques
Triangles rouges au camp du chant des marais,
Les vrais tourbiers de la nation
Les ennemis du peuple, comme il disait
On construisit notre camp de concentration
Après les Jeux olympiques à Sachsenhausen près de Berlin
On est resté à Sachsenhausen près de Berlin.


Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org