Language   

Oscar

Renaud
Language: French (argot)


Related Songs

Les Pègres
(Anonymous)
Chiantu de l’emigranti
(Anonymous)
Hyper Cacher
(Renaud)


[1981]
Dall’album “Le Retour de Gérard Lambert”.

e19c556c

In questa canzone Renaud ricorda la figura del nonno materno, un uomo grande e grosso, che aveva abbandonato la scuola a 13 anni per il lavoro in miniera, che aveva studiato per conto suo, che era un comunista tesserato ma poi, dopo un viaggio nell’Unione Sovietica di Stalin, aveva mandato a merda il partito e si era messo a fare l’anarco-sindacalista…
Y v'nait du pays où habite la pluie
Où quand y'a du soleil c'est un mauvais présage
C'est qu'y va pleuvoir c'est qu'y va faire gris
Il était chtimi jusqu'au bout des nuages
L'a connu l'école que jusqu'à treize ans
Après c'est la mine qui lui a fait la peau
Vingt ans au charbon c'est un peu minant
Pour goûter d'l'usine y s'est fait parigot
Dans son bleu d'travail y m'faisait rêver
Faut dire qu'j'étais jeune j'savais pas encore
J'pensais que l'turbin c'était un bienfait
Bienfait pour ma gueule surtout c'est la mort

L'avait fait 36 le Front Populaire
Pi deux ou trois guerres pi Mai 68
Il avait la haine pour les militaires
J'te raconte même pas c'qu'y pensait des flics
Il était marxiste tendance Pif le chien
Syndiqué à mort inscrit au parti
Nous traitait d'fainéants moi et mes frangins
Parc'qu'on était anars tendance patchouli
Il était balaise fort comme un grand frère
Les épaules plus larges que sa tête de lit
Moi qui suis musclé comme une serpillière
Ben de c'côté-là j'tiens pas beaucoup d'lui

L'avait sur l'bras gauche un super tatouage
Avec un croissant d'lune et une fleur coupée
La couleur s'était barrée avec l'âge
Il avait l'bleu pâle d'un jean délavé
Quand j'allais chez lui des fois d'temps en temps
J'lui roulais ses clopes avec son tabac gris
Pi j'restais des heures avec des yeux tout grands
A l'écouter m'baratiner sa vie
Vers soixante-cinq berges on lui a dit bonhomme
T'as assez bossé repose-toi enfin
L'a quitté Paname et la Rue d'Charonne
Pour une p'tite baraque avec un bout d'jardin

L'a usé ses reins a cassé la terre
Pour planter trois pauv' salades trois carottes
Y r'grettait ses potes du boul'vard Voltaire
Le bistrot l'apéro et les parties d'belote
Il est pas parti comme disent les poètes
Y s'est pas envolé comme disent les curés
Un matin d'Décembre d'un cancer tout bête
L'a cassé sa pipe il a calanché
Y v'nait du pays où habite la pluie
Où quand y'a du soleil c'est un mauvais présage
C'est qu'y va pleuvoir c'est qu'y va faire gris
Il était chtimi jusqu'au bout des nuages
Il était chtimi jusqu'au bout des nuages ...

Contributed by Bartleby - 2011/1/5 - 09:10



Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org