Language   

Mai 68

Annie Nobel
Language: French


Related Songs

Moi qui suis une femme
(Annie Nobel)
Sans la nommer
(Georges Moustaki)
Como tú...
(León Felipe)


[1968?]
Album “Mon unique planète”
Testo trovato sulla pagina dell’autrice.
Prenez vos désirs pour des réalités
Prenez vos désirs pour des réalités
Désir, désir, désir, désir, désirez !
Prenez votre temps pour de l’argent comptant
Comptez, comptez, comptez, comptez bien les ans !
Les ans qu’il vous reste à vivre
Et le temps perdu à suivre
Le troupeau…
Le 22 mars, le lendemain du printemps
Y’a papa Marx qui a pris un coup de sang
Ou de soleil, ou d’arc en ciel
A Nanterre on déterre
La hache de guerre !
C’est l’imagination ! l’imagination ! l’imagination !

Et c’était mai et l’on s’aimait
Et c’était mai et l’on s’aimait
Et c’était mai 68 ! mai 68 !

On a lancé des pavés sur la gueule des flics
Des fous, des fous, des fous, des fous, défoulés !
Ils ont hurlé de peur, on a pleuré de rire
Rigole, rigole bien qui rira le dernier !
Le dernier coup de matraque
On nous grenade, on nous traque
Dans les rues...
Mon camarade, comme on s’est bien éclatés
On a crié, gueulé et... beaucoup marché
Et discuté, et déliré
Les PC-CGT sont dépassés
Par l’imagination !
… mais qu’est-ce que c’est ça, l’imagination ?
… c’est dans l’dictionnaire ce mot là ?

Et c’était mai et l’on s’aimait
Et c’était mai et l’on s’aimait
Et c’était mai 68 ! mai 68 !

La zizanie anime nos mines et nos usines
Stoppez, stoppez, stoppez, stoppez, mais stoppez-les !
Ca dure, c’est l’aventure qui entre dans nos murs
Liberté, liberté, libère-toi, libère moi !
C’est la grande déchirure
Ils ont brûlé nos voitures
Les voyous !
C’est la panique dans la boutique de leur fric
Pends ton hamac dans le cloaque de leur trac !
Provocateurs ! Chienlit ! Casseurs !
C’est l’échec de leur clique
C’est le grand choc !
Pour l’imagination ! Qui en veut ? qui en veut ?
Demandez l’imagination !
Qui n’a pas son imagination ?

Et c’était mai et l’on s’aimait
Et c’était mai et l’on s’aimait
Et c’était mai 68 ! mai 68 !

Les grèves les plus brèves sont toujours les meilleures
Chantez, chantez, chantez, chantez et déchantez
Remettez ce tigre dans votre moteur
Roulez, roulez, on est roulés et circulez !
Reprenez bien votre route
Surtout n’ayez pas de doute
Dans le coeur...
C’était trop beau, ce n’était rien que des mots
Boulot-dodo, c’est là notre Eldorado
Mais dans la tête, reste la fête
On en rêve, on en crève
Pour qu’elle se lève :
L’imagination ! l’imagination ! l’imagination !

C’est encore mai et l’on sait mais... (bis)
C’est encore mai 68 ! encore... mai 68 ! toujours...

Contributed by The Lone Ranger - 2010/7/26 - 10:27



Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org