Language   

Le fondeur de canons

Gaston Couté
Language: French


Related Songs

Que le sang retombe sur vous
(Gaston Couté)
Berceuse du « dormant »
(Gaston Couté)
Les taureaux
(Gaston Couté)


Paroles: Gaston Couté, 1904
Musique : Gérard Pierron, 1974
Premier album: La chanson d'un gâs qu'a mal tourné (Gérard Pierron / Bernard Meulien) [1976]
Dernier album: Poetes & chansons [2008]
Je suis un pauvre travailleur
Pas plus méchant que tous les autres,
Et je suis peut-être meilleur
O patrons! Que beaucoup des vôtres.

Mais c'est mon métier qui veut ça,
Et ce n'est pas ma faute, en somme,
Si chaque jour j'use mes bras
A préparer la mort des hommes…

Pour gagner mon pain, je fonds des canons
Je fonds des canons qui tueront demain
Qui tueront demain si la guerre arrive,
Si la guerre arrive..
Que voulez-vous, faut ben qu'on vive!

Je fais des outils de trépas
Et des instruments à blessures
Comme un tisserand fait des draps
Et le cordonnier des chaussures.

…Pour gagner mon pain je fonds des canons
Je fonds des canons qui tueront demain
Qui tueront demain si la guerre arrive,
Si la guerre arrive…
Que voulez-vous, il faut bien vivre!

Et puis je suis aussi de ceux
Qui partiront pour les frontières
Lorsque rougira dans les cieux
L'aurore des prochaines guerres…

Là-bas, aux canons ennemis
Qui seront les vôtres, mes frères!
Il faudra que j'expose aussi
Ma poitrine d'homme et de père.

Pour gagner mon pain je fonds des canons
Je fonds des canons qui tueront demain
Qui tueront demain si la guerre arrive,
Si la guerre arrive…
Que voulez-vous, il faut bien vivre!

Ne va pas me maudire, ô toi
Qui dormiras, un jour, peut-être,
Ton dernier somme auprès de moi
Dans la plaine où les boeufs vont paître!

Et vous dont les petits grandiront
Ne me maudissez pas, ô mères!
Moi je ne fais que des canons,
Ça n'est pas moi qui les fais faire!

Pour gagner mon pain je fonds des canons
Je fonds des canons qui tueront demain
Qui tueront demain si la guerre arrive,
Si la guerre arrive…
Que voulez-vous, il faut bien vivre!

En fredonnant une chanson
Où l'on aime toujours sa blonde
Mieux vaut ça qu'être un vagabond
Qui tend la main à tout le monde.

Contributed by giorgio - 2010/3/20 - 13:09



Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org