Language   

Matin cholérique

Marco Valdo M.I.
Language: French



En un lieu maintenant familier
Je tourne le dos dans un lit,
Aux épais draps de coutil
Tissés sur de vieux métiers.
Je sens la dureté des draps rustiques.
À part moi, il n'y a personne dans la maison,
Épisode étrange, songe fantasmagorique.
Sans doute, pas loin, dans les environs,
Sans doute, il y a des amis sûrs, à proximité
Au besoin, je peux les appeler.
Je pourrais me lever
Avec eux, sur la terrasse, prendre le café
Ou, sous l'acacia dans le jardin
Lire un journal, parler de tout et de rien.
Faire quelques pas en compagnie
Tranquillement laisser couler la vie.
Je me retourne; revoici ma réalité
Plus d'amis sûrs à proximité.
Dehors, le temps reste pluvieux
Obstinément pluvieux et en plus
Je suis malade, je suis fiévreux
Je sais : c'est le Cholera Morbus.
Comme il est venu, il est passé.
Le Morbus n'est plus présent :
Il s'est enfui dans le temps,
Il s'est perdu dans le passé.
Déjà, je suis guéri.
Sonnerie lointaine : je ne sais si ce réveil
Suit d'une heure ou d'une minute, le sommeil,
Ou de vingt jours ou de mille nuits.
Dans cette cellule entre ses barreaux ouverte,
Dans la lumière du matin qui descend en faisceaux des fenêtres.
J'entrevois, dehors, les arbres et les ombres vertes.
Et malgré tout, pour un instant, une bouffée de bien-être.


Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org