Language   

Il Naufragio del Lusitalia

Modena City Ramblers
Language: Italian

List of versions


Related Songs

Nostra signora dei diseredati
(Caravane De Ville)
Anaciclosi
(Marco Cantini)
Popolo sovrano
(Stefano "Cisco" Bellotti)


[2009]
Album: Onda libera

Scappati all'uragano il vento ci ha portato quà
legati con le cime per non cadere in mare
sotto l'albero maestro le vele pendono stracciate
e il timone si è spezzato sotto i colpi delle onde
...
il fulmine si è preso il nostro capitano
ma la notte era già persa duellando coi pirati
il mozzo e gli ufficiali son fuggiti con il rhum
nella notte senza luna, ladri nell'oscurità
...
noi arresi alle correnti
noi alla deriva in attesa di un miraggio
noi reduci del gran naufragio
(un filo di vento) da qualche parte spingerà
(un filo di vento) forse ci si salverà
(un filo di vento) e la speranza tornerà
(un filo di vento)per pietà
...
ammaliati dall'abisso sotto un cielo senza stelle
se ondeggia ridde a manga schiaffeggiando l'orizzonte
il nostromo cerca l'onda nella coffa di maestra
e sogna di scoprire anche per noi l'America
...
prigionieri a cielo aperto senza santi sul pennone
restano soltanto le sirene da invocare
la febbre ad uno ad uno ci divora fino al cuore
è un miracolo se l'alba ci porterà i gabbiani
...
noi arresi alle correnti
noi alla deriva in attesa di un miraggio
noi reduci del gran naufragio
(un filo di vento) da qualche parte spingerà
(un filo di vento) forse ci si salverà
(un filo di vento) e la speranza tornerà
(un filo di vento)la terra si raggiungerà
(un filo di vento) da qualche parte spingerà
(un filo di vento) forse ci si salverà
(un filo di vento)e la speranza tornerà
(un filo di vento)per pietà
...
un filo di vento
un filo di vento
un filo di vento per pietà.

Contributed by Marco Valdo M.I. - 2010/1/25 - 21:02



Language: French

Version française – LE NAUFRAGE DU LUSITALIA – Marco Valdo M.I. – 2010
Chanson italienne – Il Naufragio del Lusitalia – Modena City Ramblers – 2009

Sacré Lucien, tu es bien l'âne au monde que je fréquente avec le plus de plaisir. Je dis çà, car je devine déjà ta question à propos du titre de cette chanson. Oui, il s'agit bien d'une lourde allusion au Lusitania... Et voici ce qu'on en sait (en fait, Wiki) – en très résumé : Le RMS Lusitania est un paquebot transatlantique britannique armé par la Cunard. Son nom vient de celui de la province romaine de Lusitanie, le Portugal actuel. C'est le navire-jumeau (sistership) du paquebot Mauretania. Son torpillage par un sous marin allemand U-20, le 7 mai 1915, au large de l'Irlande, avec plus de 1 200 passagers (dont près de 200 Américains) et un chargement secret de munitions semble avoir fortement contribué à l'entrée en guerre des États-Unis.

C'est donc un titre construit un peu comme celui de ta canzone : Le Radeau de Lampéduse... Je m'en étais bien douté. Et c'est d'ailleurs, d'une certaine manière, un sujet assez proche : une catastrophe maritime.

En apparence, en effet. Mais détrompe-toi bien vite. C'est une pure parabole et si la chanson donne cette impression d'une catastrophe maritime en train de s'accomplir ou en tous cas, laisse penser qu'elle est engagée et qu'elle pourrait s'accomplir, cette catastrophe du Lusitalia ne se passe pas en mer, comme le laisse penser le texte.

Ah bon, dit Lucien l'âne tout d'un coup plus attentif encore, comme tendu de tous ses muscles et ses tendons, et alors, de quoi s'agit-il ?

Le titre lui-même devrait te mettre la puce à l'oreille et elle aura de quoi s'occuper cette puce, dit Marco Valdo M.I. en souriant. Lusitalia, pas Lusitania. Je sais, il n'y a qu'une seule lettre de différence... Mais si la Lusitania indique le Portugal, la Lusitalia renvoie sans conteste à l'Italie. Et c'est bien du naufrage de l'Italie actuelle qu'il s'agit... Les pirates se sont emparés du bateau et l'Italie, celle qui ne s'accommode pas de voir ces voleurs dans l'obscurité, celle qui étouffe sous le régime demande, espère, réclame et finalement devra bien aller le chercher par elle-même :
un filet de vent
un filet de vent
un filet de vent par pitié

Ainsi Parlaient Marco Valdo M.I. et Lucien Lane
LE NAUFRAGE DU LUSITALIA

Rescapés de l'ouragan, le vent nous a porté ici
Liés aux mâts pour ne pas tomber à la mer
Sous le grand mât, les voiles pendent déchirées
Et le timon s'est brisé sous les coups des vagues

La foudre a emporté notre capitaine
Mais la nuit était déjà perdue dans les duels avec les pirates
Le mousse et les officiers sont en fuite avec le rhum
Dans la nuit sans lune, des voleurs dans l'obscurité



Nous livrés aux courants
Nous à la dérive en attente d'un mirage
Nous rescapés du grand naufrage
(un filet de vent) poussera de quelque part
(un filet de vent) peut-être nous sauvera
(un filet de vent) et l'espérance reviendra
(un filet de vent) par pitié



Fascinés par l'abîme sous un ciel sans étoiles
On tangue éperdus en giflant l'horizon
Le quartier-maître cherche la vague à la hune du grand-mât
Et rêve de découvrir pour nous aussi l'Amérique



Prisonniers à ciel ouvert sans saint sur notre pennon
Il nous reste seulement à invoquer les sirènes
La fièvre nous dévore un à un jusqu'au cœur
C'est un miracle si l'aube nous apporte les mouettes



Nous livrés aux courants
Nous à la dérive en attente d'un mirage
Nous rescapés du grand naufrage
(un filet de vent) poussera de quelque part
(un filet de vent) peut-être nous sauvera
(un filet de vent) et l'espérance reviendra
(un filet de vent) et la terre on atteindra
(un filet de vent) poussera de quelque part
(un filet de vent) peut-être nous sauvera
(un filet de vent) et l'espérance reviendra
(un filet de vent) par pitié



un filet de vent
un filet de vent
un filet de vent par pitié

Contributed by Marco Valdo M.I. - 2010/1/25 - 21:42



Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org