Language   

Peur de la Liberté

Marco Valdo M.I.
Language: French



Quand sonne l'heure de la libération
Où mènent les portes ouvertes? Où donc ?
Sortie libre, fin de servitude, heure de vérité.
Moment désiré et redouté, moment à accepter.
Certains ont peur de la liberté.
Et se jettent sans retour, pour s'oublier
Dans le travail, dans les obligations, dans l'activité.
Les paysans m'ont dit : "Reste ici, reste là !
Ne nous laisse pas ! Ne nous abandonne pas !
Épouse la plus belle, c'est Concetta, !"

Et je suis resté là-bas
Pour saluer encore une fois
Les plantes et la terre.
Pour parler aux soleils et aux rosiers.
Et de l'œil et du cœur embrasser
Les caroubiers et les oliviers.
Et j'enrage de ne pouvoir le faire.
Les paysans m'ont dit : "Reste ici, reste là !
Ne nous laisse pas ! Ne nous abandonne pas !
Épouse la plus belle, c'est Concetta, !"

Avec un regret enrobé de bonheur,
Et puis, une tendre douleur,
On salue les limites du monde
Ce monde sans limites qui gronde
Qui crie, qui chante et rit
Qui s'étend, meurt et revit.
Qui gonfle, explose et nous maudit.
Les paysans m'ont dit : "Reste ici, reste là !
Ne nous laisse pas ! Ne nous abandonne pas !
Épouse la plus belle, c'est Concetta, !"

Ce monde obscur et désespéré
Ce monde borné et obstiné,
Cette terre sans pitié
Qui nous tolère le temps d'une vie
Et qui continuera sans nous,
Cette Lucanie des Lucanies,
Se terre au dedans de nous.
Les paysans m'ont dit : "Reste ici, reste là !
Ne nous laisse pas ! Ne nous abandonne pas !
Épouse la plus belle, c'est Concetta, !"


Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org