Language   




I
Ja nus hons pris ne dira sa raison
Adroitement, se dolantement non;
Mais par effort puet il faire chançon.
Mout ai amis, mais povre sont li don;
Honte i avront se por ma reançon
— Sui ça deus yvers pris.

II
Ce sevent bien mi home et mi baron–
Ynglois, Normant, Poitevin et Gascon–
Que je n'ai nul si povre compaignon
Que je lessaisse por avoir en prison;
Je nou di mie por nule retraçon,
—Mais encor sui [je] pris.

III
Or sai je bien de voir certeinnement
Que morz ne pris n'a ami ne parent,
Quant on me faut por or ne por argent.
Mout m'est de moi, mes plus m'est de ma gent,
Qu'aprés ma mort avront reprochement
—Se longuement sui pris.

IV
N'est pas mervoille se j'ai le cuer dolant,
Quant mes sires met ma terre en torment.
S'il li membrast de nostre soirement
Quo nos feïsmes andui communement,
Je sai de voir que ja trop longuement
—Ne seroie ça pris.

V
Ce sevent bien Angevin et Torain–
Cil bacheler qui or sont riche et sain–
Qu'encombrez sui loing d'aus en autre main.
Forment m'amoient, mais or ne m'ainment grain.
De beles armes sont ore vuit li plain,
—Por ce que je sui pris

VI
Mes compaignons que j'amoie et que j'ain–
Ces de Cahen et ces de Percherain–
Di lor, chançon, qu'il ne sunt pas certain,
C'onques vers aus ne oi faus cuer ne vain;
S'il me guerroient, il feront que vilain
—Tant con je serai pris.

VII
Contesse suer, vostre pris soverain
Vos saut et gart cil a cui je m'en clain
—Et por cui je sui pris.

VIII
Je ne di mie a cele de Chartain,
—La mere Loës.


Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org