Language   

Le Déserteur

Boris Vian
Back to the song page with all the versions


LE DÉSERTEUR CONTRE LA GUERRE EN IRAK
Signor Presidente,
le scrivo una lettera
che forse leggerete
se ne avete il tempo.
La Francia ha appena creduto
a Jean-Marie Le Pen
e sono infuriato
da domenica sera.
Signor Presidente,
io non voglio farlo,
votar per Lei mi ammazza
ma non ho grande scelta.
Non è per aiutarla,
glielo devo proprio dire,
la decisione è presa:
per Lei io voterò.

Le Pen è in agguato,
non ama il kasher,
non ama i nostri fratelli
e mostra loro i denti.
Fascisti, fuori di qui,
siamo venuti in tanti
per scavarvi una tomba,
e farvi mangiar dai vermi.
Io, che non ho votato
mi han rubato la fiaccola,
mi han rubato l'anima,
mi vergogno d'esser francese.
Domenica mattina presto
aprirò la mia porta
getterò le idee morte
e una scheda deporrò.

Continuerò a vivere
sulle strade di Francia,
dalla Bretagna alla Provenza
andrò a dire alla gente:
Rifiutate d'obbedire!
Rifiutate di tacere!
Cacciate 'sta miseria!
Rifiutate d'inginocchiarvi!
Io voto con i guanti,
vada a lavarsi i suoi,
lei è proprio un ipocrita
Signor Presidente.
"Impunità zero",
Parli di una campagna,
tutta la Francia piange
ma a votare si andrà.
LE DESERTEUR 2003
Émile Girard

Monsieur le Président
Je vous fais une lettre
Que vous lirez peut-être
Si vous avez l'OTAN
J'viens d'voir à la télé
Vos preuves contre l'Irak
J'vous dis que ça fait pitié
Ça pue vraiment l'arnaque
Monsieur le Président
Je ne veux pas la guerre
Nous ne sommes pas sur terre
Pour tuer des pauvres gens
C'est pas pour te fâcher
Il faut que je te dise
Maudit que j'te méprise,
Tu es débile-léger.

Ton père était pas mieux
Il courait après le trouble
Toi t'es qu'un pauvre peureux
Tu fléchis sous son joug
Tu veux tout leur pétrole
Et la vie d'leurs enfants
Ça c'est agir en mongol
Et t'es même pas repentant
Quand l'ONU déclare
Qui a pas d'armes chez-eux
Tu t'offusques et déclares
« Vous êtes tous des menteux »
Demain de bon matin
Je lirai mon journal
J'verrai que tu pars le bal
Et t'souhaiterai du pétrin.

Tu vise la destruction
D'un peuple qui demande grâce
Tout ça juste pour du gaz
Je trouve ça dégradant
Refusez d'obéir
Refusez de la faire
N'approuvez pas cette guerre
Refusez d'la subir
Même si le prix de l'essence
Dépasse le dollar
C'est de la décadence
Ça vaut pas cette souffrance
Si malgré tout ceci
Vous voulez qu'ils la fassent
Alors grand bien vous fasse
Vous n'êtes plus mes amis.


Back to the song page with all the versions

Main Page

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org