Lingua   

Mon Carrousel à Moi

Marco Valdo M.I.
Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

La Terre inculte
(Marco Valdo M.I.)
Nous les ânes
(Lucien Lane)
Ainsi va la guerre
(Marco Valdo M.I.)


Vai al testo
Mon Carrousel à Moi.

Chansonchôme wallonne de langue française – Mon Carrousel à Moi – Marco Valdo M.I. – 2009

Premier mai 2009. Journée de lutte contre le capitalisme, contre le libéralisme et contre toute forme d'exploitation ou de domination...

Nous sommes au lendemain du jour où un chômeur hollandais a lancé de désespoir et de rage une auto contre le symbole du régime : le couple royal. Il l'a raté... Mais cela ne change rien au message : on en a marre.

Léo Ferré le chantait déjà : Y en a marre !
Y en a marre !
Y en a marre ! Du capitalisme, de l'exploitation, du profit, du droit d'entreprendre, du libéralisme, de la mort quotidienne par le travail forcé... Y en a marre de la mort sociale et de l'apartheid que les riches imposent aux pauvres, spécialement à ceux qui n'ont plus d'emploi, ceux qui (au moins, certains d'entre eux, dont Marco Valdo M.I., qui ont levé l'étendard noir de la révolte et refusent désormais de se soumettre aux dictats du systèmes...) refusent de mourir à petit feu ou de se suicider pour que les actionnaires continuent à percevoir des dividendes, pour que les États déversent des tombereaux de pognon dans l'escarcelle des banques et des sociétés.

Il est plus que temps qu'on mette fin au capitalisme, au libéralisme et à tous ces systèmes iniques, inéquitables, doués d'un infini mépris pour les êtres humains. Ces systèmes qui n'ont de respect que pour la main invisible du pick-pocket capitaliste.

La Guerre de Cent Mille Ans continue et persiste à faire ses ravages. Les immenses fortunes des riches se bâtissent sur la misère du monde, sur le désespoir des pauvres. Combien de morts au travail ? Combien de morts de maladies professionnelles ? Combien de morts de faim ? Combien de morts parce que certains se sont fait des couilles en or sur le dos des autres ?

Y en a marre de ce mépris ! Y en a marre de cette arrogance et de cette avidité libérales !

Pour en venir à la canzone... Elle a la double caractéristique d'être à la fois une scie (dix mille fois Piaf...) et une grande chanson de Jean Constantin. C'est une parodie, elle fonctionne donc dans l'ironie pure... Cette parodie raconte l'amour d'un chômeur pour son contrôleur et surtout, le destin de chômeurs qui l'attend, lui et ses enfants... : « Mais moi et mes mômes /C'est toute notre vie qu'on chôme » Tout cela pour que certains puissent assumer leurs fantasmes d'argent.

Le titre de « Mon carrousel... » est bien évidemment une transposition de « Mon manège... », qui était le titre original ; on croirait à une variation de mots; c'est le cas, mais « le carrousel » est le système ( sorte de torture mentale et morale...bref, de harcèlement.) qui (en Wallonie) oblige le chômeur à tourner comme un âne et à passer et repasser devant les contrôleurs afin de prouver qu'il cherche un emploi... dont tout le monde sait qu'il n'existe pas et moins encore aujourd'hui qu'hier... Et bien moins que demain. C'est ce qu'on appelle l'État Social Actif, où le seul actif est ce « somaro » de chômeur....

Elle est d'ailleurs tout à fait de saison cette jolie parodie :
« Je ferais le tour du monde
Ça ne tournerait pas plus que ça
La terre n'est pas assez ronde...
Pour trouver un emploi... »

On entend les chômeurs du monde entier qui chantent : « Y aurait pas de vie même, nous on chômerait quand même.... »
Y en a marre !
Comme les Canuts, "Nous tisserons le linceul du vieux monde..."
Ora e sempre : Resistenza !
Ainsi parlait Marco Valdo M.I.

Tu me fais tourner la tête
À me faire chercher un emploi
Je suis toujours à la fête
Mon contrôleur à moi, c'est toi

Je ferais le tour du monde
Ça ne tournerait pas plus que ça
La terre n'est pas assez ronde
Pour attraper un emploi...

Ah! Ce qu'on est bien tous les deux
Quand on est ensemble nous deux
Quelle vie on a tous les deux
Quand on s'aime comme nous deux

On pourrait changer de planète
Je ne trouverais jamais rien
Ce serait toujours ma fête
Et la terre n'y est pour rien

Ah oui! Parlons-en de l'emploi
Pour qui y a-t-il de l'emploi ?
Ma parole, y en a pas !!
Y a que toi qui dit qu'il y en a !

Mais moi et mes mômes
C'est toute notre vie qu'on chôme
Et si y avait pas de vie, même,
Nous on chômerait quand même

Car...

Tu me fais tourner la tête
Mon carrousel à moi, c'est toi
Je suis toujours à la fête
Quand tu me tiens dans tes bras

Je ferais le tour du monde
Ça ne tournerait pas plus que ça
La terre n'est pas assez ronde...
Pour trouver un emploi...

inviata da Marco Valdo M.I. - 2/5/2009 - 15:04

Aggiungi...

 Nuova versione o traduzione   Commento   Segnala indirizzo per scaricare la canzone 

Pagina principale CCG
L'archivio Chi siamo Novità Guestbook Links

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org