Lingua   

Lo soldat desconegut

Claude Marti


Lingua: Occitano

Guarda il video

Loading...

Ti può interessare anche...

Ieu m'en vau
(Claude Marti)
Lo païs que vol viure
(Claude Marti)
Joan Peiròl
(Lou Dalfin)


"Claude Marti est un paysan de l'âme...
Que ses mots, lancés à la volée, continuent à ensemencer la glèbe de nos consciences, le terreau de nos insatisfactions.
-Claude Nougaro-
La grava a conflat mon ventre,
La pluèja a manjat ma pèl.
Es plan sofrir de pas mai esser,
L'eternitat, la cal conneisser,
Vos pregui : ont es lo solelh ?

França, som mòrt a tas guerras,
Rocroy, Verdun e Rivoli,
Mòrt per pas res, plan mòrt, misèria,
Per Loïs Catorze o Galliéni.

Mon istòria totjorn se sembla :
Me veniàn prener dins mon camp,
Dins mon usina, o dins ma bòria.
Per França ! disià lo notable ;
Per Dieus ! disià lo capelan ...

Coma ieu aqueles d'en fàcia
Eran partits flor al fusilh.
Ara, de tèrra plen la boca,
Pòdon pas pus mandar son crit.
Sèm mòrts per los profitaires !
Sèm mòrts per engraissar los rics.

Vergonha, vergonha vosautres,
Enropats dins vòstres drapèus !
Venètz parlar a nòstra plaça
Quand n'a besonh vòstre govèrn.
Venduts, recoflats de messorgas,
Calharetz lèu ! Calharetz lèu !

inviata da Adriana e Riccardo - 21/10/2005 - 12:28



Lingua: Francese

Versione francese / Version française
LE SOLDAT INCONNU

La terre a gonflé mon ventre,
La pluie a rongé ma peau.
Quelle souffrance de ne plus être,
L'éternité, il faut connaître :
Dites-moi, où est le soleil ?

France, je suis mort à tes guerres :
Rocroi, Verdun et Rivoli.
Mort pour rien, mais bien mort, hélas,
Pour Louis Quatorze ou Gallieni.

Mon histoire est toujours la même :
Ils venaient me prendre aux champs,
A l'usine, ou à la ferme.
Pour la France ! disait le notable ;
Pour Dieu ! disait le curé.

Comme moi, ceux d'en face
Étaient partis fleur au fusil.
Maintenant, la bouche pleine de terre,
On ne les entend plus.
Nous sommes morts pour les profiteurs,
Nous sommes morts pour engraisser les riches !

Honte, honte à vous,
Cachés dans vos drapeaux,
Vous venez parler à notre place
Quand le pouvoir en a besoin.
Vendus, gonflés de mensonges,
Vous allez vous taire ! Vous taire !

inviata da Adriana e Riccardo - 21/10/2005 - 12:29


Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org